©2019 par TOGETher. Créé avec Wix.com

Rechercher
  • Camille Nicolas

amour violent

J’ai passé tout mon lycée auprès d’un seul garçon qui, je pensais m’aimait énormément. De son côté il avait pleins de soucis personnels et c’était déjà assez dur à gérer. Pour couronner le tout il fumait beaucoup trop et était sans arrêt en manque, j’ai dépensé des sommes astronomiques pour l’aider à se fournir. C’est au bout de 6 mois de relation que la première violence est arrivée. Il était déjà particulièrement violent dans ses mots mais ne l’avait pas été dans ses gestes jusque là. La première violence que j’ai connu c’était lors d’un rapport intime. Il demandait beaucoup trop de choses que je ne voulais pas faire ou que je n’étais pas prête à faire. Il me faisait un véritable chantage affectif, et si je refusais j’étais bonne pour quelque jours, voire quelques semaines de culpabilité, qu’il me faisais ressentir très durement. Il n’a réellement porté la main sur moi qu’après de violentes disputes au sujet de son comportement déplacé. Il a fini par me convaincre que c’était moi le problème dans le couple et que je n’étais pas assez bien pour lui, que j’étais quelqu’un d’égoïste et que je ne prenais jamais ses demandes en considération. De mon côté je croyais vraiment à ce qu’il me disait, j’étais persuadée qu’il était quelqu’un de profondément bon et que je n’étais pas à même de le satisfaire. Il se plaignait sans cesse d’être frustré avec moi, que je n’étais pas assez bien physiquement, que je ne l’excitais pas, ni dans mon attitude ni dans ce que je j’attendais de lui dans l’intime. J’ai fini par dire oui à tous ses caprices et c’est là où j’ai commencé à tombé dans son piège pour de bon. Plus je faisais ce qu’il me demandait et plus il était violent et culpabilisateur. Il était persuadé de ne faire que du bien et me faisait passer pour la méchante du couple auprès de tous nos/mes amis. Personne ne voyait rien et il a fini par m’éloigner de tout le monde, au départ c’était simplement mes amies qu’il considérait comme des « salopes qui vont t’éloigner du droit chemin », puis ça a été ma famille. J’ai été en conflit avec tout mon entourage le temps qu’il a été dans ma vie. Personne ne comprenait pourquoi et moi j’étais persuadée d’être bien trop amoureuse de lui pour le laisser partir. Alors que c’est lui qui ne voulait pas que je m’en aille. Il a commencé à me frapper lorsque je lui désobéissais, il se fichait bien de savoir s’il avait laissé des marques visibles et était bien trop préoccupé par la volonté de me faner un peu plus tous les jours. J’ai passé trois ans à avoir peur d’un mec qui était simplement mangé par ses propres démons et sa toxicomanie. J’ai tout essayé pour le sortir de là en me persuadant qu’il était juste mal dans sa peau et qu’il avait besoin d’aide. Il a fini par devenir violent très fréquemment et je refusais de plus en plus d’être dans l’intime avec lui. Il a alors commencé à me violer et à m’humilier toujours d’avantage. J’avais des bleus partout et impossible d’avoir un rapport sexuel normal. Inconsciemment mon corps disait stop, il m’envoyait des tas de signaux que je faisais passer sur le compte du stress de ma prépa. J’ai fini à l’hôpital à cause de cette personne, je ne m’en suis réellement débarrassé qu’en changeant de ville, mais il m’harcelait toujours sur les réseaux. De ne plus le voir a été un véritable enfer, il avait une telle emprise psychologique sur moi que même en m’étant séparée de lui, je redemandais à le voir pour le récupérer. C’est là où j’ai vécu le pire, je demandais à le récupérer sentimentalement et lui profitait de moi tous les weekend pour tuer mon moral à petit feu et continuer de dénigrer ma vie entière. Tout ce que je faisais lui était insupportable et il s’amusait à me traiter comme son esclave sexuelle tout le long. J’ai fini par me débarrasser de lui en rencontrant quelqu’un qui m’a changé toute ma perception des choses. Le jour où il a su que j’étais en couple il a tout fait pour tenter de me faire casser avec, il s’est excusé pour toutes ces années de violences, ces bleus et ces traumatismes qu’il m’a laissé. Il m’a traqué tout l’été puisqu’on était dans la même ville. Il m’attendait en bas de chez moi, j’ai souvent appelé mon copain traumatisé en lui disant qu’il était en bas de chez moi, qu’il faisait des rondes dans mon quartier et que j’avais peur qu’il me fasse du mal. J’ai fini par le bloquer de partout et d’éviter de le croiser lors des réunions entre amis. Je me suis jurée après m’en être débarrassée de ne plus jamais tomber sous le joug d’un homme violent et de toujours prendre conscience des situations dangereuses.

Maxine, 20ans

@sunexam sur Instagram


128 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now